AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ④ les annexes du forum.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
administratrice ◊ let's take the world.
๑ MESSAGES POSTÉS : 553
๑ DATE D'ARRIVÉE : 23/02/2013
๑ AMOUREUSEMENT : célibataire, normalement, tout est plein de complexité dans la vie de silke.
๑ SON BOULOT : sans emploi, en deuil, c'est un bon prétexte ça pour râler.
MessageSujet: ④ les annexes du forum.   Ven 31 Mai - 14:22


l'histoire de orcas island

Orcas Island est une bien vieille île dit-on ; elle a sa dose de petites histoires, de sales rumeurs qui courent dans le noir. Si vous n'avez pas le courage d'aller faire le tour des musées de Bar Harbor, vous pouvez toujours consulter ce petit aperçu de l'histoire de l'île, ainsi que des nombreux "événements étranges" qui s'y sont déroulés. Encore certaines personnes sur l'île peuvent prétendre réellement savoir de quoi il en retourne : avec ses 280km² et ses épaisses forêts, elle vous réserve bien des surprises, croyez-le donc.
Les histoires par lieu sont disponibles ici.


① 17e s. ; découverte de l'île

1604, DÉCOUVERTE DE ORCAS ISLAND : C'est en 1604 que Samuel de Champlain découvre l'existence de cette île au large du Maine. Dans les journaux qu'il a écrit sur ses nombreuses explorations, il relate que l'île telle qu'il l'a découverte était dénuée de toute végétation ; il s'est également dit très impressionné par les vertigineuses criques et côtes de l'île. Il s'y installe, plus tard suivi par d'autres personnes encore, ce sont les premiers colons qui occupent l'île.

1610, GUERRES ET OCCUPATION : Depuis des milliers d'années, l'île était le refuge de bien des peuples amérindiens, qui y hivernaient. Les Abénaquis, un peuple de la Nouvelle-Orléans ont tenu à préserver leurs ressources et richesses des nouveaux arrivants. Cependant, comme beaucoup de peuples natifs américains à l'époque, beaucoup de villages, populations et familles Abénaquis ont été décimés par ces arrivants beaucoup plus avancés qu'eux. Les populations récemment installées racontent d'ailleurs - selon les archives - qu'ils ont souvent craint les Abénaquis pour leurs croyances et leurs rites pour le moins particuliers. En 1613, une mission Jésuite met le pied sur l'île, ce qui créé de vives tensions et beaucoup de complications entre les peuples : la nuit du 18 juin 1613 elle appelée "La Nuit du Feu Ardent" puisqu'il paraîtrait que plusieurs installations Abénaquis aient été brûlées cette nuit-là, entraînant la mort de plusieurs dizaines d'amérindiens. Aujourd'hui, certaines survivances de cette population vivent encore sur l'île, mais elles sont très rares et disparates.

1669, ÉPIDÉMIE INCONNUE : Une maladie infectieuse apportée d'Europe, ayant pour souche la grippe bien connue dans les régions occidentales aurait décimé une partie des populations Abénaquis logeant dans les camps construits par les nouveaux colons. Plusieurs dizaines d'Abénaquis auraient trouvé la mort, avant que l'infection ne soit transmise aux populations européennes de l'île, forçant plusieurs personnes à retourner en Europe : l'on ne saurait quantifier cependant, le nombre de morts dues à cette épidémie soudainement disparu.

Un incendie ayant ravagé les bureaux et archives de l'époque a fait disparaître une grande partie de l'héritage de ces "premiers colons" et notamment beaucoup de vérités sur les conditions dans lesquelles les Abénaquis ont été chassés de leur habitat naturel.

② 18e s. ; la colonisation

1763, COLONISATION BRITANNIQUE : La colonisation de l'île débuta dans cette année-là, lorsque la France abandonna le Canada à l'issue de la Guerre de Sept Ans. La foresterie, l’agriculture, la pêche, l’extraction de granite et la construction navale demeurèrent les activités principales de l’île pendant plus d’un siècle. Beaucoup de familles anglaises ayant débarqué à cette époque font partie des grandes héritières riches de l'île, ces familles "fondatrices" qui occupent les hautes strates politiques de Harbor Island. C'est pourtant de cette époque que l'île tire ses grandes richesses actuelles. L'arrivée britannique sonne la fin officielle de la culture Abénaquis sur le sol de Orcas Island, beaucoup ont abandonné cette culture obsolète au profit du christianisme et des évolutions du monde moderne.

1765, DISPARITIONS EN SÉRIE : Cette année est connue comme le point de départ des dossiers policiers de l'île : pendant toute l'année 1765, de l’équinoxe de printemps au solstice d'hiver, plus de quarante disparitions ont été recensées sans qu'aucun cadavre ou aucun survivant ne soit retrouvé. Aujourd'hui encore, les vérités sur ces disparitions restent non connues, mais pendant plus de trente ans, la peur a hanté tous les esprits. Certains disaient que les "indiens" Abénaquis cherchaient à se venger, mais les noyaux de résistance de ces peuples s'étaient déjà enfoncées dans les hauteurs montagneuses de l'île. D'autres accusaient simplement les bêtes sauvages, les aspects dangereux et imprévisibles de la nature de l'île.

1788, PREMIÈRE AFFAIRE DE MEURTRES : Si les tueries étaient déjà bien ancrées dans l'histoire de Orcas Island, 1788 a vu l'émergence du premier tueur en série de Bar Harbor : Maas Winters a tué en tout et pour tout dix personnes à coups de poignard, il a été arrêté trois mois après le début des meurtres et a été pendu aussitôt son procès l'ayant condamné coupable. Certaines personnes disent que le corps de Winters aurait été enterré dans les bois par des parents de victime énervés, la version officielle veut que le corps ait été brûlé.

③ 19e s. ; ouverture sur le monde

1817, DÉBUT DES DÉCOUVERTES ARCHÉOLOGIQUES : Ce serait un étudiant de New York, très intéressé par les cultures amérindiennes qui aurait débuté les premières fouilles archéologiques à Orcas Island. Il aurait découvert la même année l'existence d'un cimetière amérindien au milieu des valons rocailleux de l'île, ainsi que plusieurs subsistances de cultures bien antérieures à celle des Abénaquis. A ce jour encore, nul n'a su mettre un nom sur cette culture qui semble unique et bien complexe : les beaux parleurs aiment dire qu'on aurait découvert des traces d'une culture cannibale, mais rien n'a jamais été prouvé. L'étudiant aurait disparu en 1825, après avoir voulu chercher dans les grottes des hautes montagnes des traces de vie. Son corps - selon les "expertises de l'époque" - aurait été retrouvé en 1922.

1850, OUVERTURE CULTURELLE : Au milieu du XIXe siècle, des peintres de l’école de l’Hudson commencèrent à séjourner régulièrement sur l’île. Leurs toiles, qui montraient le mode de vie traditionnel des insulaires, engendra un intérêt croissant pour l’île parmi l’élite de la Nouvelle-Angleterre. Mais ceux-ci auraient arrêté de venir sur l'île lorsque, en 1877, un groupe d'étudiants aurait été retrouvé assassiner dans la maison qu'ils avaient louée à l'époque.

FIN 1890, ACCROISSEMENT TOURISTIQUE : À la fin du siècle, l’île est devenue une destination très prisée par les grandes fortunes américaines : les Rockefeller, les Ford, les Carnegie et bien d’autres s’y firent construire des résidences luxueuses et plusieurs palaces s’y installèrent. Pour protéger leur tranquillité, ils font classer l'île en parc national. Cette période faste de la haute société de la côte est prend fin avec un incendie qui ravage l'île le 17 octobre 1947, détruisant les grands hôtels et villas de luxe. Mais beaucoup de "descendants" de ces familles auraient décidé d'un retour aux sources dans le siècle suivant.



Dernière édition par Silke MJ. Doherty le Ven 28 Juin - 18:16, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
administratrice ◊ let's take the world.
๑ MESSAGES POSTÉS : 553
๑ DATE D'ARRIVÉE : 23/02/2013
๑ AMOUREUSEMENT : célibataire, normalement, tout est plein de complexité dans la vie de silke.
๑ SON BOULOT : sans emploi, en deuil, c'est un bon prétexte ça pour râler.
MessageSujet: Re: ④ les annexes du forum.   Ven 31 Mai - 14:22


l'histoire de orcas island

④ 20e s. ; "l'époque noire"

1912, NAISSANCE DE LA SÉGRÉGATION : La ségrégation qui touche les Etats-Unis d'Amérique atteint Orcas Island : si beaucoup d'Abénaquis au XVIIe siècle étaient réduits à l'état d'esclave, les autochtones et les noirs d'Orcas Island sont traités à l'image des grandes villes américaines. Plusieurs tensions naissent alors entre "noirs" et "blancs". Certaines zones de la ville étaient réservées aux blancs, tandis que d'autres n'étaient réservées qu'au noir : beaucoup d'habitants actuels, des descendants des victimes de cette ségrégation racontent volontiers le calvaire de leurs ancêtres. Le livre Graine Noire écrit par Tracy Hopkins, née à Orcas Island et aujourd'hui journaliste et humaniste de New York, raconte l'histoire des grands-parents de la jeune femme au sein de la communauté raciste de Bar Harbor.

1916, MEURTRES RACISTES : Une série de meurtres sur des personnes noires aurait été recensée entre 1915 et 1916 : plusieurs témoignages racontaient qu'un homme enlevait ses victimes (noires) pour les emmener dans un camion qui disparaissait alors dans la forêt. Plusieurs corps de victime étaient retrouvés, mutilés ou pendus à des arbres. Aucun coupable n'a jamais été arrêté et beaucoup de gens doutent que celui-ci ait été réellement recherché. Aujourd'hui, beaucoup considèrent le shérif de l'époque comme un complice ou un homme pourri jusqu'à la moelle, mais justice n'a jamais été rendue.

1947, INCENDIE A ORCAS ISLAND : Un violent incendie s'est déclaré dans la nuit du 17 octobre : les pompiers et les services de police ont mis plusieurs heures (près de quarante-huit heures) à maîtriser et éteindre le feu, qui avait alors ravagé une grande partie des résidences quatre étoiles de tourisme des grandes familles américaines. Celles-ci ne sont alors plus jamais revenues, une chute du tourisme qui a grandement nui à l'économie de l'île. Cependant, grâce aux exportations et au commerce, celle-ci a réussi à se remettre sur pieds - mais une grande partie de l'île reste encore dévastée/marquée par les flammes qui ont laissé des traces.

1962, MEURTRES EN SÉRIE : Isham Djoveck a été condamné pour le meurtre de quinze jeunes filles, âgées entre 15 et 25 ans. Il est resté emprisonné au pénitencier de la ville pendant cinq ans, avant d'être jugé coupable et condamné à la peine de mort. Ses crimes, particulièrement morbides ont marqué les esprits : né à Orcas Island, Isham avait fait des études de criminologie et de sociologie dans le Maine, il aurait énucléé ses victimes avant de les tuer. Encore aujourd'hui, les meurtres de cet homme font frissonner les habitants de Bar Harbor. Avant d'être tué sur la chaise électrique, il aurait récité quelques vers d'un poème d'Edgar Allan Poe, en une sentence aujourd'hui tristement célèbre.

1987, UN HOMME TUE SA FAMILLE : Le 12 juin 1987, le quartier calme et paisible de Pleasant Ville aurait été réveillé par des coups de feu dans la nuit. Peter Dockery avait, cette nuit-là assassiné ses trois enfants et sa femme avant de tenter de mettre le feu à la maison. Arrêté par la police, il aurait prôné avoir été guidé par "des voix" et ne pas avoir consciemment agi. Il a pourtant été condamné à mort, et incarcéré dans une prison de haute sécurité sur le continent - il s'est suicidé deux ans après sa condamnation, avant d'avoir pu être exécuté.

1989, ACCIDENT MÉNAGER A PLEASANT VILLE : Ce n'est que deux ans à peine après l'histoire Dockery que le malheur frappe à nouveau cette grande maison victorienne en plein coeur de Pleasant Ville. Martha Bergman serait décédée dans la nuit du 2 au 3 avril, tombée dans les escaliers comme le reporte son mari. Pendant longtemps pourtant, celui-ci a été soupçonné d'avoir assassiné sa femme, mais aucune preuve n'a pu être montée contre lui, malgré les longues investigations de la police.

1994, DISPARITION DE TROIS JEUNES FILLES Trois jeunes filles, venues depuis Boston pour des vacances dans la nature sauvage de Orcas Island ont été portées disparu. Jamais depuis elles n'ont été retrouvées : toutes les trois étaient âgées de vingt-et-un ans, étaient étudiantes et ethnologie et étaient parties dans les montagnes de l'île pour explorer les vestiges Abénaquis découverts il y a de ça des années. Ni leurs corps, ni aucune survivante n'ont été découverts, certaines personnes espèrent encore.

⑤ 21e s. ; les temps modernes

2001, MORT D'UNE JEUNE FILLE : Azenath Tyrell, dix-huit ans, a été retrouvée morte pendue dans une une parcelle de la forêt de Orcas Island, à proximité de Hollow Creek : selon beaucoup de légendes urbaines, cette maison aurait pour réputation d'être hantée depuis des siècles. C'est cependant Harper Osbourne, son petit ami de l'époque qui a été accusé du meurtre de la jeune femme, expatrié à Boston, dans le Maine et jugé coupable pour le meurtre de la jeune femme.

2003, UN ACCIDENT DE CORDÉE : Un accident de cordée dans les montagnes d'Orcas Island a coûté la vie à deux alpinistes. Transportés d'urgences au centre médical de Boston, ils n'ont pas survécu à la haute chute dont ils ont été victimes : depuis, le tourisme écologique et sportif de l'île est très surveillé.

2005, RÉINTRODUCTION DES OURS : Les ours, disparus des forêts et des montagnes d'Orcas Island depuis l'arrivée des colons au XVIIIe siècle ont été réintroduits sur l'île cette année-là : à ce jour, la population serait passée de trois individus à douze et l'animal est protégé de la chasse ou de tout braconnage.

2013, EXPLOSION DE GAZ : Une explosion due à une fuite de gaz d'origine inconnue survenue à la bibliothèque du campus de Bar Harbor a coûté la vie à quelques quatre personnes et a blessé une bonne dizaine d'autres ; dans un vibrant hommage, le maire a tenu à présenter ses condoléances à toutes les familles des victimes. L'enquête quant à donner les raisons d'un tel accident, est encore en cours, mais beaucoup de gens s'interrogent sur les raisons d'une telle explosion.



Dernière édition par Silke MJ. Doherty le Ven 28 Juin - 18:15, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
administratrice ◊ let's take the world.
๑ MESSAGES POSTÉS : 553
๑ DATE D'ARRIVÉE : 23/02/2013
๑ AMOUREUSEMENT : célibataire, normalement, tout est plein de complexité dans la vie de silke.
๑ SON BOULOT : sans emploi, en deuil, c'est un bon prétexte ça pour râler.
MessageSujet: Re: ④ les annexes du forum.   Ven 31 Mai - 14:22


les lieux du forum

① nord de bar harbor
② est de bar harbor
③ centre de bar harbor
④ sud de bar harbor
⑤ ouest de bar harbor
⑥ les alentours de bar harbor
⑦ montagnes, forêts et falaises
⑧ plages et côtes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: ④ les annexes du forum.   

Revenir en haut Aller en bas
 

④ les annexes du forum.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» International Glandeur Forum (IGF)
» Elsass-Hattrick.com : Le forum de la communauté alsacienne
» Forum des nécrons
» [MOC] Les bionicles 2010 du Forum
» Film KH forum
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UNHOLY NIGHT :: HERE COME THE DRUMS. :: keep it cool-
Sauter vers: